J'aime autant vous dire...

heu...

18 août 2007

WiiwichiouAmèwicrwissmass

Christmas_Tree___Mantle_2006_742736

Quelle blague ces fameux treize desserts provençaux ! Oui, oui, je fais mon intéressante, mais je parle de Noël quand je veux d'abord, surtout en plein été parce qu'en décembre c'est pas très très original, vous en conviendrez.
Bon, je reprends. Déjà, quand je suis arrivée dans le sud, je n'étais pas trop au courant de l'existence de cette fameuse tradition de Noël. Quand je l'ai su, je me suis dit "waouh, ils font pas dans la dentelle ces sudistes hein ! Quand on mange, on mange !". Mais quand j'ai su en quoi consistaient ces treize "desserts", c'est-à-dire (je vous la fait courte) :

  • des fruits secs : raisins secs, figues sèches, amandes et noix appelés les mendiants à cause de leur couleur, qui rappelle l'habit des moines mendiants : les Carmes (amandes), les Dominicains (raisins secs), les Franciscains (figues) et les Capucins ou Augustins (noix)
  • les dattes, qui rappellent symboliquement l'origine orientale du Christ
  • les nougats, blanc pour la pureté et noir pour les forces du mal (brrr j'en tremble)
  • la fougasse à l'huileuh d'oliveuh
  • la pâte de coing ou fruits confits
  • les oreillettes (petite gaufre légère et fine) (eh oui ce n'est pas pour téléphoner discretos en conduisant, qu'allez-vous imaginer)
  • les fruits frais : mandarines, oranges, poires, raisins et melons d'hiver conservés pour cette occasion.

je disais donc, quand j'ai su ça, j'ai été plutôt déçue, j'imaginais autre chose moi, du genre délire gargantuesque avec en concurrence on the table between the fourchettes and the convives, du tiramisu, de l'île flottante, de la mousse au chocolat, du Paris-Brest, de la tarte aux pommes, de la charlotte aux fraises, du vacherin, de la bûche, des profiterolles et que sais-je encore... "Numme mikess" (comprenne qui pourra, un peu de favoritisme pour les mangeurs de bretzels trempées dans la bier voum elssass).

Notez cependant que sur n'importe quel site où j'aille pour éclaircir ce mystère (mmmh avec la meringue au milieu) des treize desserts - qui j'en suis sûre vous passionne - , aucun n'est en mesure de m'expliquer clairement ce que sont ces treize desserts. Parce que si vous comptez bien, il n'y en a pas treize.
Mais tous s'accordent sur ce point : ils représentent la Cène avec le Christ et ses douze apôtres, et il faut s'enfiler ça après "le gros souper" composé de 7 plats " "maigres " " (je préfère mettre des doubles guillemets parce que bon, tout est relatif) en souvenir des 7 douleurs de Marie - ah vous non plus vous n'êtes pas allés au catéchisme -, lequel est servi avec 13 petits pains. Les plats maigres servis diffèrent d'un coin de Provence à l'autre, on retrouve souvent la carde et le céleri, le choux-fleurs, les épinards et la morue, l'omelette, les escargots, la soupe à l'ail … (une idée affreusement bête et triviale me vient à l'esprit, c'est le côté tord-boyaux et l'haleine moyennement fraîche à la fin de ce maigre souper) mais jamais de viande, uniquement des poissons, des coquillages, des gratins, des légumes, des soupes, de l'anchoïade.

Pourquoi je disais ça moi? Paraît que "si ce qu'on a à dire n'est pas plus beau que le silence, il faut se taire", mais je parle en silence que je sache, alors ça compte pas.

 

paryoyotte à 00:11 - Trucbulle - Blablas de qualité [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Joyeux Noël

    Ecoute ce silence... N'est-ce pas reposant?


    Et si tu nous parlais un peu de ton avenir ANGOISSANT...

    Au plaisir de te lire !

    Posté par Bretzel, 18 août 2007 à 01:14

Poster un commentaire